Le stockage de type Cloud a, sans l’ombre d’un doute, changé la manière dont nous interagissons avec des données en tant qu’individus et en tant que société. D’innombrables organisations emploient désormais cette technologie, et la communication dans le milieu du travail en a été entièrement transformée. Originellement statiques et privés, les documents sont devenus participatifs grâce à des options de partage invitant à concevoir des modèles basés sur la collaboration. Les utilisateurs non professionnels comptent souvent sur le stockage cloud pour leur collection de photos personnelles ou même pour des documents importants auxquels ils souhaitent avoir accès sur de multiples plateformes à tout moment. Aussi utiles et révolutionnaires soient-ils, les dispositifs de stockage cloud possèdent une faiblesse de taille en matière de sécurité. Comme les fournisseurs historiques offrent des solutions centralisées, les données des utilisateurs risquent de tomber entre les mains de toute personne capable de s’introduire dans leurs serveurs. De plus, les données elles-mêmes ne sont pas cryptées et pourraient être lues et/ou exploitées par le fournisseur. C’est là qu’intervient Siacoin (SC).

Observons comment Siacoin propose de contrer cette importante problématique de confidentialité que présentent les solutions de stockage de type cloud grâce au stockage décentralisé dans notre guide Siacoin.

 

Présentation et définition de la crypto-monnaie Siacoin

 

Siacoin (SC) est une solution de type cloud basée sur une blockchain qui met une plateforme de stockage décentralisée à la disposition de ses utilisateurs. Celle-ci s’appuie sur les pairs présents sur le réseau pour proposer de l’espace sur disque dur afin d’éviter toute centralisation et de réduire les coûts.
 

Ce qui rend le réseau Sia si différent est le fait qu’il ne se contente pas de stocker un fichier sur un seul serveur. À la place, le système sécurisé grâce à la cryptographie déconstruit et crypte chaque fichier avant de répartir des « morceaux » de données à travers l’ensemble du réseau. Cette approche permet à Sia de récompenser ses participants qui, essentiellement, louent leur propre espace de stockage à ceux qui en ont besoin. N’importe quel membre du réseau possédant de l’espace inexploité sur disque dur peut le proposer aux autres utilisateurs et recevoir une compensation sous la forme de Siacoin (SC), la crypto-monnaie du réseau. Sia est souvent vu comme un Airbnb pour disques durs.
 

L’idée originale d’une plateforme de stockage cloud décentralisée appartient à David Vorick et Luke Champine, tous deux employés de Nebulous Inc., une startup de Boston fondée sur un capital-risque. Comme leur projet a fait l’objet de beaucoup d’attention, ils s’y consacrent désormais à plein temps.
 

Leur objectif était de rendre aux utilisateurs le contrôle total de leurs données, d’éliminer le risque de hacking et d’éviter une mauvaise gestion des données. Siacoin (SC) propose donc une sécurité améliorée et convient mieux aux pratiques professionnelles actuelles, comme le BYOD (Bring Your Own Device, une tendance qui consiste à utiliser son propre matériel informatique plutôt que celui fourni par l’entreprise).

 

Comment fonctionne Siacoin (SC) ?

 

Avant même que les fichiers ne soient uploadés sur le Network Sia, ils sont partagés en 30 segments et chaque segment individuel se voit attribuer une cible unique. Il est ensuite dupliqué et distribué à plusieurs hôtes à travers le réseau mondial, créant ainsi de la redondance, renforçant l’uptime et apportant davantage de fiabilité. À la différence des services de cloud traditionnels, Siacoin (SC) crypte les fichiers avant de les envoyer aux hôtes, qui n’ont jamais accès à une version lisible de la portion de fichier qu’ils stockent. Ceci prévient aussi l’éventualité qu’un hôte réclame des frais exorbitants pour ouvrir l’accès à un fichier qu’il détient et offre aux utilisateurs une garantie d’accessibilité même lorsqu’un hôte est hors ligne. SiaPulse fournit ainsi des informations en temps réel concernant la localisation des hôtes à travers le monde.
 

Des contrats de fichiers assurent les accords entre les deux parties et garantissent qu’ils connaissent leurs engagements. Cela signifie qu’un hôte peut refuser un client (s’il considère que les données ne sont pas éthiques, ou trop sensibles, par exemple) ou promouvoir ses propres services. Quant aux locataires, ils ont un contrôle total sur la sécurité de leurs données et peuvent fractionner les fichiers, les copier entre plusieurs hôtes ou même payer plus cher pour s’assurer un traitement préférentiel.
 

En règle générale, les smart contracts Siacoin (SC) couvrent une durée de 90 jours à l’issue desquels ils sont automatiquement renouvelés sur suffisamment de fonds sont bloqués en réserve. Si un contrat n’est pas renouvelé, le client est remboursé pour la période restante. Quant au prestataire, s’il souhaite être dédommagé, il doit fournir ce que Sia appelle des Preuves de Stockage en fonction des termes du contrat.
 

Le Token SC
 

Le Token SC — ou la crypto-monnaie Siacoin — est utilisé par les hôtes et les clients présents sur la plateforme. Ces micropaiements ont lieu off-chain et reposent sur la technologie Payment Channels (comparable au Lightning Network de Bitcoin), offrant une solution efficace et évolutive.
 

Le prix du token Siacoin (SC) lui-même a connu des hauts et des bas, incluant une flambée de 1150 % au mois de juin 2016 suivie d’une baisse constante sur le reste de l’année. Au moment où nous écrivons, il occupe le rang 62 au Market Cap et s’échange à un prix de 0,002 996 $ USD.

 

Pourquoi utiliser Siacoin ?

 

Parmi les avantages de Siacoin se trouve le niveau de confidentialité exceptionnel qu’il est capable d’offrir. Tout support stocké exige la clé privée du client pour être accessible et les fichiers sont cryptés en permanence. À l’inverse, les options de stockage cloud traditionnelles ne cryptent pas les données des utilisateurs qui sont visibles par les serveurs.
 

Ces mesures protègent d'ailleurs les fichiers contre toutes les vulnérabilités qui pourraient affecter un système centralisé. De plus, le modèle de stockage redondant de Sia évite aux clients d’être impactés par un seul point de défaillance.
 

Un autre élément qui mérite d’être mentionné est le caractère économique de Siacoin (SC). Tandis que certains des dispositifs de stockage les plus populaires dépassent allègrement les 20 $ pour 1 TB de stockage mensuel, le prix pour la même capacité de stockage sur Sia peut être aussi bas que 2 $ par mois.
 

Sia ne constitue pas l’unique offre de stockage décentralisé sur le marché. Cependant, le projet se hisse au-dessus de la concurrence en obtenant le Market Cap le plus élevé et en possédant sa propre blockchain.
 

Le principal inconvénient de Siacoin demeure sa vitesse limitée, comme c’est pratiquement toujours le cas pour les plateformes blockchains lorsqu’on les compare à des géants du cloud tels qu’Amazon ou Dropbox. L’une des raisons les plus fondamentales de cet état de fait est un manque d’adoption généralisé. Cela ne devrait cependant pas faire douter du potentiel perturbateur de Siacoin (SC). Plus les utilisateurs continueront à lui faire confiance pour des documents moins concernés par les contraintes de temps (d’anciennes photos, par exemple) et à proposer de l’espace de stockage, plus Sia gagnera en dynamisme.

 

Comment acheter Siacoin (SC) sur Bitit ?

 

Ceux qui souhaitent investir dans Siacoin (SC) peuvent se procurer des coins de diverses manières, y compris en minant. Sia a conçu son logiciel pour être ergonomique et fournit des instructions détaillées pour apprendre à héberger des données, à les stocker ou à miner la devise. Grâce à des pools de minage comme SiaMining ou Luxor, le procédé n’est pas compliqué.
 

Certains exchanges bien connus proposent également des paires BTC/SC ou ETH/SC, permettant d’obtenir des tokens Siacoin à condition de déjà détenir des cryptos et d’avoir un minimum l’habitude des interfaces des DEX. Ces derniers ne s’adressent pas aux néophytes et peuvent s’avérer intimidants.
 

La troisième solution, n’ayant pas de telles exigences, consiste à passer par Bitit. Le site n’est pas d’une plateforme d’échange, mais s’apparente plutôt à une boutique en ligne classique. Pour acheter des Siacoin (SC) sur Bitit, il suffit d’ouvrir un compte, d’indiquer combien de SC on souhaite obtenir ou combien de sa propre devise (EUR, USD, GBP, etc.) on souhaite dépenser puis de finaliser la commande. Quelques moments plus tard, les tokens sont envoyés sur votre e-wallet personnel.

 

Comment stocker des SC ?

 

Sia met deux portefeuilles natifs à la disposition de ses utilisateurs. Le premier est une interface de ligne de commande nommée Sia Daemon disponible sous Windows, Mac et Linux. Il est cependant à noter qu’il ne s’agit pas du meilleur choix pour les débutants, car ses fonctions sophistiquées ne le rendent pas ergonomique. Sia UI, en revanche, propose une interface utilisateur graphique que beaucoup trouveront moins déroutante.
 

Les options tierces incluent Sia Android Wallet et Sia Central Lite Wallet. Quant aux alternatives physiques, Siacoin (SC) est supporté par le Ledger Nano S, qui figure parmi les solutions de stockage les plus fiables sur le marché.

 


L’actualité Siacoin rapporte que le projet progresse au sein de la cryptosphère. Par exemple, il a récemment été annoncé que SiaTechHQ s’apprêtait à coopérer avec Prometheus et à bénéficier du soutien de Skynet pour créer le tout premier réseau social décentralisé : Ignite. Le potentiel perturbateur de Siacoin (SC) continue à se matérialiser sous la forme d’initiatives innovantes.