Historiquement, les projets blockchain (tels que Bitcoin et Ehtereum) ont laissé les décisions importantes aux mains de petits nombres d’individus directement impliqués dans leur développement. Bien que leurs solutions soient indéniablement plus décentralisées que ce que les institutions financières ont à offrir, un certain degré de centralisation demeure. Les équipes de développement centrales et les mineurs jouaient donc un rôle prépondérant dans la gouvernance des projets et dans la manière dont ils étaient menés, tenant écartés les véritables utilisateurs. Ceci a conduit à des déboires pour plusieurs blockchains, et à la création de hard forks dans le but de s’accorder à des philosophies divergentes.
 

Tezos XTZ appréhende le concept de réseau de façon complètement différente, et souhaite inclure toutes les personnes concernées dans le processus de prise de décision, sans que leurs opinions risquent d’aboutir à des hard forks. Lançons-nous dans l’exploration de cette blockchain française à travers notre guide Tezos.

 

Présentation et définition de la crypto-monnaie Tezos (XTZ)

 

Tezos, dont le token est désigné par XTZ, représente une plateforme blockchain open source capable d’effectuer ses propres mises à jour (self-upgradable) et créée pour héberger de nombreux actifs et applications. Sous le modèle Tezos, les mises à jour relatives au protocole principal sont faites en fonction des suggestions des utilisateurs et actionnaires. Ils peuvent approuver ou désapprouver toute modification importante proposée par les développeurs pour le réseau. Il en va de même pour la diffusion et la validation de transactions, qui obéissent à un procédé entièrement décentralisé pour atteindre un consensus. L’idée est d’inciter les participants à réellement s’investir dans une version plus démocratique de la technologie blockchain qui, sans aucun doute, constitue le principal avantage de Tezos.
 

Grâce à des débuts prometteurs, Tezos a fait l’objet de beaucoup d’intérêt lorsque les époux Arthur et Kathleen Breitman, ainsi qu’une équipe composée de plusieurs brillants développeurs, ont donné vie à leur vision. L’ICO de 2017, pour ce projet de plateforme de smart-contracts décentralisée, centrée sur la sécurité et auto-régulée, a permis de lever l’équivalent de 232 millions de dollars : la plus grosse somme collectée par un projet crypto à l’époque. Pourtant, en dépit de cet engouement, le projet a connu plusieurs problèmes, notamment la séquestre des fonds de l’ICO par la fondation suisse chargée de leur gestion, conduisant à beaucoup de frustration pour les participants. En effet, le modèle Tezos XTZ ne reposait pas sur des tokens ERC-20 pré-minés à distribuer aux investisseurs. À la place, il était entendu que la contrepartie interviendrait au moment du lancement du produit fini. L’idée était de décourager les investisseurs à la recherche de gains rapides et de favoriser ceux qui croyaient réellement en un avenir différent pour la technologie blockchain. Malgré quelques mésaventures, le projet (quelque peu ironiquement) auto-gouverné a enfin vu le jour.
 

La plateforme Tezos XTZ associe désormais la gouvernance on-chain à un protocole auto-correcteur tout en supportant les smart contracts Turing complets. Au moment où nous rédigeons, la valeur du token XTZ atteint 3,07 $ et obtient un market cap de 13.

 

Comment fonctionne Tezos (XTZ) ?

 

L’architecture Tezos repose sur un middleware agnostique natif nommé Network Shell. Ce système permet à la blockchain de Tezos d’être complètement modulaire et de supporter les mises à jour. Les blockchains possèdent habituellement trois couches (ou layers) qui participent au fonctionnement du système. Pour donner aux pairs et nœuds la possibilité d’interagir, la plupart des blockchains utilisent une couche réseau (network layer). Le protocole de vérification des transactions est contenu dans une transaction layer, et le consensus dans une couche éponyme. Sous le modèle Tezos XTZ, protocoles de transaction et consensus partagent la même couche nommée blockchain layer. Quant à la communication entre le réseau et la blockchain, Network Shell la rend complètement naturelle en permettant à tout changement de se produire de manière démocratique.
 

Mais, ce qui fait la particularité Tezos, ce sont ses concepts de gouvernance on-chain et d’auto-amendements (self-amending). Habituellement, les mises à jour de blockchain sont effectuées soit grâce à un soft fork, soit grâce à un hard fork. Une mise à jour de type soft fork modifie les caractéristiques de la chaîne, mais est rétrocompatible (on peut toujours utiliser les fonctionnalités plus anciennes). Avec les hard forks, en revanche, on ne peut revenir en arrière. Ces forks permettent aux blockchains de continuer à aller de l’avant, d’intégrer de nouvelles idées, de nouvelles technologies, et même éventuellement de nouvelles philosophies. Cependant, certains changements ne sont pas du goût de tous les membres de la communauté, tandis que d’autres aimeraient en implémenter encore davantage. C’est pourquoi Tezos XTZ invite sa communauté à voter pour ou contre les amendements proposés, afin d’éviter d’en arriver aux hard forks. La gouvernance on-chain représente simplement l’approche par le vote, et le self-amendment concerne le processus de mise à jour. La blockchain évolue de manière fluide, les développeurs proposant des mises à jour accompagnées d’une facture pour leur travail, car cette compensation permet de renforcer leur motivation. Ces propositions sont ensuite soumises à une période de test. La communauté peut alors essayer le nouveau protocole, présenter des suggestions d’améliorations, et, à terme, voter pour accepter ou rejeter la proposition. Si celle-ci est légitimement approuvée, la nouvelle version est implémentée pour de bon. Ceci permet au processus d’être graduel et intégratif. 

 

Pourquoi utiliser Tezos ?

 

Grâce aux auto-amendements de sa blockchain, Tezos XTZ offre une expérience gratifiante à ses investisseurs, car ils ne courent pas le risque de voir un hard fork affecter négativement leurs efforts. Réellement décentralisé, Tezos repose sur un procédé de financement fiable grâce auquel les actionnaires ne fournissent des fonds que s’ils approuvent une proposition. Quant aux individus et groupes qui travaillent à l’amélioration du protocole, ils se sentent soutenus et écoutés, ce qui les inspire à continuer à dédier leur temps et leurs efforts au projet.
 

Pour ce qui est des applications pratiques de Tezos XTZ, la plateforme se concentre sur la création de Dapps et sur les smart contracts, qu’aucun tiers ne peut censurer ou retirer. Des procédures mathématiques complexes assurent la sécurité des applications.
 

Il est à noter que l’intention de Tezos n’est pas de fournir une crypto-monnaie utilisable dans le monde réel. À la place, XTZ offre simplement à ses détenteurs un moyen d’interagir sur sa blockchain, qui repose sur un protocole par Preuve d’Enjeu (Proof of Stake ou PoS). Si certains voient cette décision comme l’un des inconvénients de Tezos, beaucoup trouvent cette particularité rafraichissante, surtout dans un contexte où de nombreux projets crypto sont centrés sur les bénéfices.
 

D’illustres participants de Gitlab ainsi que d’autres équipes talentueuses contribuent au projet Tezos. Son outil TZScan, par exemple, a été développé par l’équipe d’Ocaml Pro. Plusieurs universités du monde entier y participent aussi de manière directe.

 

Comment acheter des Tezos (XTZ) sur Bitit ?

 

Bien que miner des Tezos soit impossible en raison du protocole PoS sur lequel s’appuie le projet, les tokens sont nécessaires à toute personne souhaitant y participer. Certains utilisateurs veulent parfois déléguer leurs tokens, mais vous pouvez également vous en procurer très facilement sur Bitit.
 

Contrairement aux exchanges, Bitit propose une expérience utilisateur fluide et proche de celle des boutiques en ligne classiques. Parcourez les devises disponibles ou vérifiez le taux de conversion depuis le dashboard pour commander la quantité exacte de XTZ que vous souhaitez acheter en utilisant votre carte bancaire des espèces, ou par virement.
 

Dès que la commande est finalisée, vos coins sont immédiatement envoyés vers votre wallet compatible.

 

Comment stocker des XTZ ?

 

Il existe plusieurs solutions parmi lesquelles choisir pour conserver des XTZ en toute sécurité. Comme toujours, les options de type hardware sont les plus sûres, et Ledger et Trezor font partie des marques les plus reconnues du marché. Quant aux alternatives logicielles, Tezos recommande Galleon Wallet, Kukai, ZenGo et AirGap.

 

L’actualité Tezos fait état de beaucoup de mouvement ces deux dernières semaines, avec une tendance haussière pour sa devise qui affiche une croissance de 26 % et une augmentation quotidienne du nombre de transactions. Comme toujours, seul le temps nous dira si le projet est effectivement destiné à représenter un nouveau standard pour l’industrie tout entière.