Pour ceux qui s’intéressent aux crypto-monnaies telles que Ripple, l’avenir possible de leurs cours est un sujet fascinant, notamment lorsque l’on cherche à s’éloigner de la spéculation. Si la nature volatile des crypto-actifs peut parfois faire penser que se livrer à des prévisions relève de la conjecture, il n’en demeure pas moins que leurs mouvements sont explicables a posteriori.

Les fluctuations de valeur constituent d’ailleurs un argument que le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse lui-même, tourne à son avantage. Il justifie en effet que, les transferts en XRP étant très rapides (de l’ordre de quelques secondes), la volatilité d’un paiement via Ripple représente un dixième du risque de celui d’un paiement via SWIFT. Peu déstabilisé par les accusations dénonçant de possibles manipulations du prix du XRP, il va même jusqu’à prétendre que Ripple fera partie des rares altcoins rescapés dans quelques années. Selon lui, lorsque l’engouement pour les crypto-monnaies sera retombé, le XRP comptera parmi le 1 % de devises toujours disponibles sur environ 3000 actifs que le marché totalise aujourd’hui.

 

Ripple : son avenir en 2020

 

Mais quelle confiance peut-on réellement accorder au CEO de Ripple qui n’aurait aucun intérêt à inquiéter les investisseurs quant au devenir de sa devise 

Bien entendu, les explications de la direction de Ripple quant à ses décisions présentent une valeur certaine. Il peut cependant être intéressant de les comparer aux faits que l’on peut observer en étudiant l’évolution du marché des crypto-actifs.

 

L’avis de Garlinghouse

 

Dans une interview accordée à l’émission « Balancing the Ledger » fin décembre 2019, Garlinghouse expliquait qu’il anticipait une augmentation du nombre de transactions de l’ordre de 600 % pour Ripple, son avenir étant, selon lui, tout tracé. Il appuie son argumentation sur les nombreux contrats signés avec des partenaires et clients dans le monde entier, et dont il s’attend également à voir le nombre augmenter de 30 à 40 % au cours de l’année 2020.

La direction de Ripple est d’ailleurs encouragée à employer toujours plus de personnel en prévision de l’adoption en masse de son protocole de transaction par les plus grands acteurs institutionnels mondiaux. Pour Ripple, l’avenir verra une stabilisation du marché des crypto-actifs et une vulgarisation des tokens numériques.

 

D’autres indicateurs à prendre en compte

 

Les avis concernant Ripple peuvent diverger, notamment en raison des importantes fluctuations que l’on a pu observer au fil des années. Se prononcer sur Ripple et l’avenir du XRP en se basant uniquement sur les dires de son CEO serait sans doute quelque peu idéaliste.

Le token utilisé sur le réseau Ripple (le XRP) n’étant pas produit par un processus de minage, les jetons sont mis en circulation au bon vouloir de la direction de la société. Cet immense pouvoir dont dispose Ripple sur le cours de sa devise est à garder à l’esprit avant de se livrer à d’éventuelles prévisions. En l’occurrence, après avoir déjà fait des vagues en 2019 à la suite d’opérations de « dumping » de tokens, Ripple divise plus que jamais l’opinion générale. Si la stratégie de Garlinghouse semble reposer sur les acquisitions de nouveaux contrats — peut-être d’ailleurs facilitées par la mise en circulation massive de tokens — le prix du XRP en souffre tout de même énormément. Bien que la récente levée de fonds de près de 200 millions de dollars puisse ne pas conduire à une mise à disposition de jetons sur le marché, cette éventualité n’est pourtant pas à exclure compte tenu des antécédents.

Les agissements des partenaires et clients de l’entreprise influent également sur la valeur du XRP. Il faut admettre que Ripple est la seule société crypto à avoir su convaincre les banques de l’intérêt des devises numériques au départ créées pour leur faire de l’ombre. Son destin est donc lié au maintien de ce statut privilégié.

 

Des débuts prometteurs

 

Une fois ceci posé, il est intéressant de noter que les quelques premières semaines de l’année 2020 ont certainement été positives pour Ripple. Le travail qu’effectue la firme pour tenter de développer ses solutions de paiement et simplifier les échanges internationaux entre les entreprises et les particuliers est facilité par de nouveaux partenariats. FlashFX, goLance et MoneyGram sont par exemple des ajouts très importants au répertoire de Ripple. L’avenir nous dira si la levée de fonds de 200 millions de dollars récemment mobilisée contribuera effectivement à construire une réputation de plus en plus stable.

Car si le XRP a enregistré une baisse de cours très conséquente, les transactions ODL (On-Demand Liquidity) basées sur la devise ont augmenté de 550 % l’année dernière, avec une augmentation supplémentaire de 300 % sur le dernier trimestre.

Brad Garlinghouse a même laissé entendre que 2020 serait peut-être l’année au cours de laquelle Ripple verrait se réaliser une introduction en bourse, ce que pourraient suggérer les IPO toujours plus nombreuses.

 

Le Ripple dans 5 ans

 

Faudrait-il se précipiter et acheter du Ripple immédiatement ?

L’enthousiasme des détenteurs de XRP face au discours rassurant du CEO de Ripple et aux annonces de ces quelques dernières semaines est compréhensible. Cependant, comme toujours lorsqu’il s’agit de prévisions quant à l’évolution du cours d’une crypto-devise, mieux vaut tout de même émettre quelques réserves.

Les nombreuses nouvelles collaborations sont très encourageantes pour les investisseurs, mais pour ce qui concerne la devise Ripple, l’avenir n’est pas des plus certains. Bien qu’elle soit parvenue à maintenir son rang au Market Cap, rappelons que sa valeur est loin de s’être remise des trépidations auxquelles le XRP a fait face en seulement quelques mois.

Il convient de ne jamais perdre de vue le caractère volatile des crypto-monnaies. Bien que Ripple diffère des devises telles que Bitcoin à bien des égards, il ne déroge pas à la règle concernant ce point.

Prenons pour preuve la différence entre l’état du XRP en 2018 et celui de la devise en 2019.

 

Le Ripple en 2018

 

Début 2018, Ripple était officiellement la crypto-monnaie ayant enregistré la croissance la plus importante sur les douze mois précédents. Forte de 75 partenaires bancaires, elle voyait la valeur de son token augmenter même si celui-ci n’était pas encore concrètement utilisé. Le protocole rapide et économique de Ripple était tout aussi séduisant, et il était associé à un jeton dans lequel certains osaient voir un futur remplaçant de Bitcoin. 

2018 semblait en effet promettre à Ripple un avenir encourageant, mais quelques signes avant-coureurs poussaient déjà l’Agence de Prévision Économique à avancer que le prix du XRP allait chuter. L’organisation invoquait alors l’éventualité que les banques se lassent très vite des produits proposés par Ripple.

Le tabloïd britannique The Daily Express, quant à lui, voyait le XRP atteindre des sommets et dépasser 5 $ avant la fin de l’année 2019.

ValueWalk trouvait que la véritable richesse de Ripple résidait dans ses partenariats qu’il fallait dès lors continuer à renforcer. Une position que Brad Garlinghouse partageait au point d’en faire une priorité absolue… quitte à laisser la valeur du XRP en pâtir.

 

Le Ripple en 2019

 

Car c’est bel et bien ce qui a fini par se produire en 2019, lorsque le XRP a chuté jusqu’à 0,17 $ le 18 décembre après plusieurs mois de descente vertigineuse.

Après le fiasco du « dumping » de XRP en août, les opinions étaient partagées. Certains critiquaient le peu de cas que la direction de Ripple semblait faire des détenteurs de sa devise. D’autres saluaient cependant une politique qui osait faire les sacrifices nécessaires à l’établissement de relations de confiance avec des partenaires institutionnels dont le soutien relancerait le cours du XRP.

Pour preuve, les 100 millions de XRP qui ont transité sur les canaux de paiement de MoneyGram depuis le début de sa collaboration avec Ripple fin novembre, ou encore les 49 offres d’emploi publiées par la société en janvier 2020.

Faut-il donc se baser sur les récentes fluctuations du prix de la devise XRP ou sur l’augmentation des partenariats (de 50 %) grâce à laquelle le réseau Ripplenet compte désormais 300 clients pour avancer une quelconque prévision ?

 

Le Ripple peut-il exploser ?

 

Pour Ripple, l’avenir est prometteur si l’on en croit les dires de sa direction, mais l’état actuel du cours de sa devise demeure inquiétant. Il n’est donc pas évident de savoir comment acheter des Ripple en toute sérénité.

On pourrait arguer que la confiance de Brad Garlinghouse dans le futur et que les collaborations toujours plus nombreuses incitent à remplir son Ripple Wallet tant que le cours de la devise est très bas.

En revanche, le fait que les agissements de la société Ripple constituent la raison principale pour laquelle son prix a tant chuté n’inspire pas forcément les individus.

Comme toujours lorsqu’il s’agit de prévisions concernant le cours d’un actif, mieux vaut éviter de miser sur l’explosion éventuelle du Ripple. Il est notamment indispensable de garder à l’esprit que la volatilité des crypto-devises fait partie intégrante de leur nature. Tout en écartant ainsi de grandes déconvenues, il demeure possible d’étudier son évolution passée pour tenter de mieux comprendre le Ripple et son avenir.

Il est incontestable que Ripple est un acteur unique dans le monde des crypto-monnaies. Son statut privilégié auprès des entreprises multinationales et des organisations institutionnelles place cette société dans un contexte particulier. Si Ripple parvient à se rendre indispensable pour ses partenaires, il y a fort à parier que le cours du XRP finira par remonter de manière significative. Sa direction a visiblement bien compris ces enjeux et œuvre à consolider des partenariats toujours plus nombreux.

L’adoption en masse du protocole Ripple est-elle effectivement à prévoir ? Ou le cours actuel du XRP est-il un signe que l’engouement pour le protocole finira par refluer ? Quelle que soit la position que vous choisissez d’adopter face à ces éléments de réflexion, veillez à n’investir que ce que vous êtes prêt à perdre.