Le Bitcoin, crypto-monnaie originelle, est sans aucun doute la devise numérique la plus connue. Cet actif auquel peu croyaient il y a encore quelques années n’a pas manqué de faire parler de lui au cours de son existence. Il a ainsi ouvert la voie à des devises cryptographiques qui se comptent désormais par centaines. Si le concept d’une monnaie dématérialisée a bien entendu toujours intrigué, ce sont très certainement les fluctuations de la valeur du Bitcoin qui continuent de dérouter les investisseurs.


Nous vous proposons un tour d’horizon de cette crypto-devise : sa définition, ses caractéristiques et surtout les facteurs qui affectent son cours.

 

Le Bitcoin, qu’est-ce que c’est ?

 

Qu’est-ce que le Bitcoin, réellement ? Cette question a fait l’objet de débats. Réseau, monnaie, titre financier, matière première… les divers chapeaux qui ont pu coiffer le Bitcoin ne font rien pour dissiper la confusion.

 

Le Bitcoin : définition

 

Ce qu’il est important de retenir est que Bitcoin désigne à la fois le réseau constitué de membres connectés qui effectuent des échanges de valeur et le jeton (ou token) lui-même : la « monnaie » proprement dite. Les utilisateurs du réseau, qui est ouvert à tous, téléchargent le protocole Bitcoin sur leur ordinateur, faisant de celui-ci un nœud à part entière, ou prennent part aux échanges via des plateformes intermédiaires. Les transactions sont ajoutées à la Blockchain au fur et à mesure que les mineurs les valident.

 

Qu’est-ce que le minage ?

 

Le processus de validation des transactions consiste à résoudre des équations complexes à l'aide du pouvoir de calcul d’ordinateurs équipés de composants très puissants. Il s’agit du système par « Proof of Work », ou preuve de travail, grâce auquel les jetons de Bitcoin sont créés. Chaque fois qu’une équation est résolue, un nouveau bloc de transactions est ajouté à la chaine et des Bitcoins sont « libérés ». C’est pour cette raison que le Bitcoin est parfois comparé à une matière première. Comme le procédé est chronophage et gourmand en ressources, les mineurs sont rémunérés en empochant les tokens créés à chaque block ajouté.

 

Pourquoi le nombre de Bitcoins est-il limité ?

 

Actuellement, à chaque fois qu’un nouveau block est ajouté à la Blockchain (ce qui se produit environs toutes les dix minutes), 12,5 BTC (ou Bitcoin) sont créés. Les mineurs décident alors de mettre les jetons en circulation ou non.


Contrairement aux monnaies fiduciaires comme l’euro ou le dollar, monnaies inflationnistes qui peuvent être générées à l’infini, le nombre de Bitcoin qui pourront être minés est limité à 21 millions… et ce chiffre est bientôt atteint ! Au moment où nous rédigeons ces lignes, un peu plus de 18 millions de tokens ont déjà été minés et 1800 jetons supplémentaires sont libérés chaque jour. Ceci impacte bien sûr la valeur du Bitcoin, puisque la rareté de cet actif commencera à se faire sentir d’ici 2022. Disponible dans une quantité limitée, le Bitcoin émule les métaux précieux dans le sens où si la demande continue à augmenter, elle deviendra plus difficile à satisfaire. Les fondateurs de Bitcoin ont conçu ce système de raréfaction à dessein, espérant que son cours se développe de manière proportionnelle.

 

La valeur du Bitcoin

 

Contrairement aux monnaies fiduciaires centralisées, le pouvoir en place n’a aucune influence sur la valeur du Bitcoin. L’offre et la demande sont donc à l’origine des évolutions de son cours. De fait, celui-ci est hautement manipulable, puisque de gros investisseurs peuvent acheter et conserver aussi longtemps que bon leur semble une grande quantité de tokens. Ceci a pour effet de faire monter le prix du Bitcoin, qui chutera brutalement s’ils décident de déverser leurs actifs en masse. Le cours du Bitcoin historique a été particulièrement chaotique en raison de telles manipulations.

 

Plus de dix ans de hauts et de bas

 

Depuis son lancement en 2009, la valeur du Bitcoin a énormément fluctué. À l’époque, 100 dollars permettaient d’acheter 100 000 BTC, ce qui explique pourquoi ceux qui ont souhaité investir dans cet actif inédit ont été largement récompensés. Compte tenu du nombre réduit de mineurs sur le réseau, le minage était rapide et peu onéreux, en adéquation avec un token de faible valeur.


En 2010, le protocole ajusté par Satoshi Nakamoto (légendaire créateur du Bitcoin) a fait grimper le prix du BTC à 0,40 $. En juin 2011, le jeton de Bitcoin a atteint 28 euros pour redescendre quelques mois plus tard. C’est lors de cette première « bulle » que les médias se sont enfin intéressés au phénomène Bitcoin. Cet élan d’intérêt soudain ayant bien sûr impacté la sphère crypto, attirant de plus en plus de mineurs. Fin 2012, ces derniers ont d’ailleurs commencé à recevoir 25 BTC par bloc résolu au lieu des 50 auxquels ils étaient habitués. Le 9 avril 2013, le Bitcoin a connu un pic spéculatif le portant à 289 euros pour rechuter à 40 euros quelques jours plus tard. À la fin de l’année, la barre des 1000 dollars a été dépassée pendant quelques jours. Placée sous le signe de la décroissance, l’année 2014 a débouché sur un véritable crash faisant s'effondrer le cours du Bitcoin à 177 dollars début 2015.


Mais c’est en 2017 que le cours du Bitcoin sur 10 ans a atteint sa valeur maximale. 2017 a en effet vu le prix du BTC passer de 950 à 20 000 dollars en fin d’année, pour finir par retomber à 15 000 dollars début 2018 !


Aujourd’hui, la valeur du Bitcoin est nettement redescendue.

 

Quelle est la valeur réelle du Bitcoin

 

La valeur réelle du Bitcoin ne peut être qu’approximative. Son protocole décentralisé, dépendant du consensus de tous les nœuds administrant le réseau, implique que personne n’est en mesure de « décréter » une valeur pour le BTC à un instant T.

Les prix communiqués (par exemple sur CoinMarketCap) sont le reflet de ce que les personnes qui souhaitent acheter des Bitcoins sont prêtes à payer. En pratique, aucun marché n’en domine réellement l’indice. 

 

Quels sont les facteurs qui influencent la valeur du Bitcoin ?

 

Le facteur ayant le plus d’influence directe sur le prix du Bitcoin est l’offre et la demande. Naturellement, ce critère est lui-même le résultat d’évènements plus ou moins liés au BTC.


Le nombre total de tokens en circulation a, comme nous l’avons vu, un effet sur leur valeur. Mais les mises à jour apportées au code, les piratages éventuels des exchanges ou encore l’intérêt que des personnes d’influence montrent pour cette crypto-monnaie conduisent également les investisseurs à se lancer ou, au contraire, à tenter d’écouler leurs Bitcoins.


Enfin, les évènements politiques et économiques mondiaux comme les décisions d’état ou les crises majeures sont aptes à impacter le marché crypto.

 

Quel pays utilise la monnaie Bitcoin ?

 

La devise Bitcoin est indépendante de tout pays, gouvernement ou autorité institutionnelle. À ce titre, elle ne constitue une monnaie principale pour aucun pays dans le monde (même si, récemment, le Japon a officiellement reconnu le Bitcoin comme une véritable monnaie).


Dans plusieurs pays développés comme le Royaume-Uni, les États-Unis, la France, la Suède ou encore le Japon, les transactions en Bitcoin sont devenues monnaie courante. Ceci s'explique par le fait que les investisseurs sont attirés par l’idée d’une devise indépendante de tout  pouvoir politique. L’incertitude face à l’accession au pouvoir de Donald Trump, par exemple, s’est ainsi traduite par une montée en flèche de la valeur du Bitcoin.


Dans les pays en voie de développement, l’adoption du Bitcoin est parfois une réponse avantageuse pour contrer la volatilité des devises locales. Les habitants des régions non bancarisées peuvent aussi y recourir pour avoir enfin accès à une solution financière dématérialisée et internationale.

 

Comment acheter du Bitcoin

 

Savoir comment acheter des Bitcoins peut sembler s’apparenter à un privilège. Cependant, les plateformes d’achat, exchanges et autres moyens permettant d’acheter du Bitcoin souhaitent de plus en plus se mettre à la portée des investisseurs en herbe.


Le trading bénéficie d’un statut moins nébuleux qu’auparavant. Il représente donc une bonne manière de se lancer dans l’aventure Bitcoin assez sereinement. Il existe également des solutions s’adressant à ceux qui préfèrent uniquement spéculer sur la valeur du Bitcoin tout en conservant leurs actifs. Il s’agit, par exemple, de se rendre sur un site d’achat de cryptomonnaies tel que Bitit. Vous pourrez y acheter du Bitcoin comme vous le feriez pour n’importe quel autre achat en ligne et ensuite stocker vos tokens sur un portefeuille en ligne, logiciel ou physique de votre choix.