Nombreux sont ceux qui savent que le minage correspond à la manière dont le Bitcoin est « créé ». Cependant, peu connaissent réellement cette activité assez particulière de façon approfondie. Il y a encore quelques années, les mineurs étaient considérés comme appartenant à un mode très fermé et difficile à cerner, à la limite de l’illégalité. Bien que faciliter le blanchiment d’argent n’ait jamais été l’objectif des cryptomonnaies, certains pensaient alors que la volonté de décentralisation qu’elles affichaient ne pouvait signifier qu’un dessein peu recommandable. Heureusement, les temps ont bien changé. Aujourd’hui, l’engouement pour les devises numérique est bien réel et attise la curiosité d’un public de plus en plus diversifié qui souhaite savoir comment miner du Bitcoin.

 

C’est quoi, le minage du Bitcoin ?

 

Les systèmes de paiement décentralisés autour desquels sont conçues les cryptomonnaies permettent, comme leur nom l’indique, d’émettre des devises sans dépendre de la moindre autorité centrale. Concrètement, cela signifie que les banques, les gouvernements et autres acteurs officiels ne jouent aucun rôle dans la création des tokens de Bitcoin.


L’enregistrement de transactions sur la blockchain de Bitcoin, rendu possible par la résolution d’équations extrêmement complexes, crée des blocs immuables possédant une valeur distribuée sous la forme de jetons aux mineurs qui en sont responsables. Historiquement, les mineurs étaient en compétition. Ainsi, seul celui dont l’ordinateur parvenait à ajouter un bloc à la blockchain percevait une rémunération. Si ce système est toujours largement employé, nous verrons qu’il existe maintenant des solutions mutualisées grâce auxquelles les personnes qui ne disposent pas d’un ordinateur surpuissant peuvent tout de même participer. À condition de savoir comment miner du Bitcoin de manière alternative !

 

Comment fonctionne le minage ?

 

Tout comme de nombreuses cryptomonnaies, le Bitcoin est miné selon un système dit de « validation par preuve de travail », ou Proof of Work, qui vise à entretenir la blockchain. Toute transaction jamais réalisée sur le réseau est ajoutée à cette blockchain, qui constitue un registre immuable et infalsifiable. Pour valider ces transactions, les mineurs sont chargés de calculer ce que l’on nomme le « hachage ». Pour ce faire, les participants doivent se plier à un algorithme cryptographique à sens unique qui, pour révéler un seul hash, est lancé sur une portion de données. Comme il n’existe qu’une seule itération de chaque hash, celui-ci ne peut en aucun cas être réutilisé. Retrouver un même hash dans la suite signifierait que les données ont été altérées. De même, le moindre chiffre incorrect au sein du hash dénote une irrégularité qui serait immédiatement repérée.


Concrètement, pour trouver un hash, les ordinateurs des mineurs testent des suites de nombres aléatoires, les nonces, jusqu’à en découvrir un qui soit inférieur à la cible. C’est pour cette raison que plus leurs équipements sont capables d’éliminer les nonces incorrects rapidement, meilleures sont leurs chances de tomber sur un hash.

 

Quel est l’équipement nécessaire pour miner du Bitcoin ?

 

Plus les années passent, plus le minage de Bitcoin requiert une puissance de calcul importante. Ceci a été décidé pour ralentir la mise en circulation des tokens qui ne sont qu’au nombre de 21 millions en tout. Une fois ces Bitcoins minés, il ne pourra plus jamais en être produit d’autres. Au lancement de la devise, mettre les jetons en circulation rapidement était cohérent afin de faire prendre de la vitesse au Bitcoin. Aujourd’hui, la barre des 18 millions de tokens minés a été dépassée, et ils doivent donc être libérés moins promptement.


Le meilleur moyen de réduire la vitesse de minage est de rendre le processus plus compliqué ! À l’heure actuelle, miner du Bitcoin requiert un équipement extrêmement puissant et consomme énormément d’électricité.


Ceux qui souhaitent réellement faire cavalier seul dans le minage de Bitcoin peuvent investir dans des périphériques conçus à cet effet, car combiner les GPUs pour tenter d’arriver à la puissance de calcul nécessaire est désormais moins économique. Les circuits ASIC sont conçus pour les remplacer dans cette application bien spécifique. Les différents modèles d’Antminers de Bitmain, par exemple, sont particulièrement plébiscités. Ils s’arrachent cependant à prix d’or (souvent bien plus de 2000 €). Vous pourrez trouver des mineurs ASIC aux alentours de 1500 €, mais le hachage et la puissance proposés seront moins impressionnants. Ces périphériques nécessitent entre 1200W et 2000W pour fonctionner selon les marques, et requièrent de tourner pendant de très longues heures, voire en permanence, supportés par un ordinateur. Celui-ci devra d’ailleurs opérer à plein rendement, impliquant davantage d’énergie consommée, mais aussi chaleur et pollution sonore.


C’est pourquoi le minage de Bitcoin tel qu’il était historiquement pratiqué n’est aujourd’hui plus rentable pour les particuliers. Ce qui ne signifie pas que ceux qui se demandent comment miner du Bitcoin à leur échelle doivent abandonner tout espoir !

 

Comment miner du Bitcoin avec son PC ?

 

Dans ce cas, comment miner du Bitcoin avec son PC sans recourir à un set up digne d’une ferme de minage ? 


À moins de disposer d’une quantité d’énergie (solaire, par exemple) en surplus que vous ne serez pas en mesure de revendre, deux solutions s’offrent à vous pour miner du Bitcoin directement depuis votre ordinateur. Elles présentent des caractéristiques légèrement différentes.

 

Le cloud mining

 

L’attrait principal du cloud mining est l’absence de contraintes matérielles. Comment miner du Bitcoin sans aucun équipement, nous direz-vous ? En utilisant celui d’une société spécialisée, qui vous permet de louer à distance sa puissance de calcul. Pour pouvoir proposer un tel service, les fermes de minage opèrent dans des pays où l’électricité est facturée moins cher que dans nos contrées… ou du moins en théorie.


Concrètement, en revanche, bien peu de ces établissements de minage sur le cloud sont réellement fiables. Comme ces activités sont peu ou pas régulées, le prix des contrats peut fluctuer énormément et les gains ne sont parfois pas à la hauteur des frais prélevés. Le plus souvent, malheureusement, ces fermes de minages opérant sans cadre légal n’offrent rien d’autre que de l’escroquerie.

 

Les « pools » de minage

 

Les mining pools représentent une stratégie qui se place au carrefour du minage solitaire et du cloud mining. Il s’agit, en quelque sorte, d’une opération de minage mutualisée. Les mineurs travaillent en équipe et se partagent la récompense chaque fois que l’un des membres de leur pool parvient à ajouter un bloc à la blockchain.


Pour ce faire, chaque participant met à contribution sa puissance de calcul. Chaque fois qu’une récompense est touchée, les frais de gestion du pool sont couverts (en général 1 à 2 %) et les gains sont divisés… ce qui peut donc sembler peu intéressant de prime abord.


Mais, en réalité, il faut comprendre que le nombre de mineurs répartis dans le monde entier est immense. Ainsi, même si vous disposiez de l’équipement le plus puissant qui soit, vos chances d’empocher une récompense en opérant seul seraient très limitées. Vous et plusieurs millions d’autres mineurs tenteriez en effet toutes les dix minutes de trouver un seul et unique hash correct. Certains mineurs préfèrent donc s’associer pour multiplier leurs probabilités de décrocher des récompenses régulières.


Vous pourrez vous joindre à ces mining pools en téléchargeant un client dédié, mais des logiciels tels que Bitcoin Miner sous Windows vous donneront également accès au minage mutualisé.


Bien entendu, il demeure nécessaire de disposer de son propre matériel, mais même si celui-ci n’est pas à pointe du progrès, vous pourrez participer.

 

Quelles sont les autres solutions pour miner du Bitcoin ?

 

On entend de plus en plus parler de solutions de type miner Bitcoin Android ou iOS qui permettraient de se lancer dans le minage grâce à un smartphone. Mais peut-on réellement trouver des hash en utilisant un téléphone portable ?


Pour faire court, pas vraiment ! En réalité, les chances sont minces concernant une crypto-devise aussi populaire et difficile à miner que le Bitcoin. Vous rencontrerez des solutions vendues comme des applications de minage Bitcoin, mais il s’agit le plus souvent d’une escroquerie consistant à vous faire croire que vous aurez peut-être un jour une chance de trouver un hash. Pendant ce temps, vous verrez certainement défiler de très nombreuses publicités.


La réalité est que la puissance d’un smartphone est bien insuffisante pour réellement obtenir beaucoup plus qu’un appareil grillé en l’espace de quelques semaines.


Cette stratégie devient plus intéressante lorsque l’on mine des devises moins difficiles à obtenir, quitte à les échanger contre du Bitcoin par la suite.

 

Comment miner du Bitcoin rapidement ?

 

Si vous vous interrogez toujours sur comment miner du Bitcoin rapidement et à peu de frais, sachez que ce n’est malheureusement plus possible depuis plusieurs années.


La solution sur laquelle se rabattent ceux qui pensaient se lancer dans le minage consiste tout simplement à acheter des Bitcoins. Pour les particuliers, le minage est en effet devenu bien moins rentable que l’achat. La volatilité de la devise signifie que votre investissement n’est pas garanti, mais il est important de noter que les tokens obtenus en minant ne bénéficient pas d’un cours plus sûr. Le prix du matériel ASIC et de l’électricité, en revanche, n’est pas près de baisser ! Si votre objectif était donc de vous procurer du Bitcoin à moindre coût et de spéculer à la hausse sur quelques mois ou années, le minage ne constitue sans doute pas la meilleure solution.


Désormais, celle-ci s’adresse en effet plutôt à ceux qui nourrissent une véritable passion pour les devises décentralisées et souhaitent personnellement s’impliquer dans le développement des blockchains.


Pour obtenir du Bitcoin rapidement, mieux vaut sélectionner une plateforme d’achat telle que Bitit sur laquelle vous pourrez récupérer vos Bitcoins en quelques minutes. Vous pourrez alors les stocker sur un portefeuille sécurisé aussi longtemps qu’il vous plaira, ou les échanger en fonction de l’évolution du marché.