L’histoire du puissant Bitcoin n’a pas été un long fleuve tranquille. Au contraire, la cryptomonnaie originelle a connu plusieurs hauts et bas montrant à quel point cet actif peut être volatile.


De la Bulle Bitcoin au Crash Bitcoin, voici tout ce que vous devez savoir sur les raisons et les manières dont ces crises se sont produites et si elles risquent de se reproduire.

 

L’évolution du Bitcoin

 

Depuis son invention, qui remonte à 2008, la valeur du Bitcoin a été sujette à des fluctuations. Cette crypto-devise est particulièrement célèbre pour ses impressionnantes hausses de prix. L’une d’entre elles a surpris le monde lorsque le coût du jeton a grimpé en flèche pour passer de 13,5 $ à 220 $ au cours des quelques premiers mois de l’année 2013. En novembre de la même année, ce scénario s’est répété sous la forme d’une bulle encore plus remarquable, amenant le prix du Bitcoin de 200 $ à plus de 1000 $ par coin ! Même ceux qui n’avaient jamais entendu parler des crypto-monnaies jusqu’à cet évènement ont alors commencé à s’y intéresser.

 

Qu’est-ce que Bitcoin ?

 

Bitcoin est à la fois une monnaie virtuelle (la toute première jamais créée, d’ailleurs) et le réseau par lequel elle opère. Cette monnaie a été imaginée et développée par une personne non identifiée répondant au pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Différent des moyens de paiement les plus traditionnels à bien des égards, Bitcoin promet des frais de transaction peu élevés et, contrairement aux devises classiques, ne dépend d’aucune autorité gouvernementale.


En tant qu’actif virtuel, Bitcoin fonctionne sans pièces ou billets physiques. À la place, les comptes sont tenus sur le cloud grâce à un registre public. Chaque fois qu’une transaction se produit, des équations très complexes sont résolues par des ordinateurs d’une grande puissance qui ajoutent les informations à la blockchain.


Bien que Bitcoin ne soit pas une devise officielle, sa popularité en a fait un actif financier à part entière, ce qui continue de lui apporter davantage de notoriété.

 

Pourquoi les crash Bitcoin se produisent-ils ?

 

La volatilité accompagne le concept même de cryptomonnaie. Au cours de son existence relativement courte, le crypto marché est passé de bulle Bitcoin à crash Bitcoin à une autre bulle de manière très fréquente, et parfois en un rien de temps.


Il existe plusieurs raisons à ce fait, mais le facteur principal est sans aucun doute le manque de valeur intrinsèque des actifs cryptographiques. N’ayant rien à vendre, aucun dividende à verser, une rentabilité incertaine et rien de plus que le sentiment du marché comme garantie, une crypto-monnaie telle que le Bitcoin est difficile à estimer.


Aucune surveillance réglementaire n’est exercée sur les actifs crypto, qui ne bénéficient d’aucune forme de protection non plus en cas de manipulation du marché. N’étant soutenus par aucune institution, le Bitcoin et les différents altcoins ne reçoivent aucun capital institutionnel, ce qui contribue à leur statut presque « clandestin ».


Une autre particularité des devises virtuelles est que la grande majorité des actifs pouvant être tradés ne sont en réalité pas en circulation. Les investisseurs se méfient du fait que conserver leurs coins sur un exchange les expose à un risque de perte en cas d’attaque de la part d’un hackeur. Ils préfèrent ainsi les stocker hors ligne sur des portefeuilles dédiés. Il en résulte que les traders de grande envergure ont le pouvoir d’influencer le marché crypto en libérant massivement leurs actifs. 


Enfin, en raison de cette volatilité importante, Bitcoin n’attire pas les investisseurs cherchant à sécuriser leur avenir. À la place, ce sont des traders plus jeunes et relativement à l’aise avec les nouvelles technologies et avec la nature particulière des crypto-monnaies qui constituent la majorité. Ceci crée un phénomène de collectivité au sein duquel le niveau du Bitcoin n’est pas stabilisé par les investisseurs les plus avertis envisageant leurs stratégies sur le long terme.


Plus Bitcoin gagnera en dynamisme, plus les profils des investisseurs tendront à se diversifier, amoindrissant peut-être la volatilité. D’ici là, les crash Bitcoin continueront sans doute de se produire régulièrement.

 

Les crash Bitcoin les plus importants

 

L’histoire des crash Bitcoin est relativement riche pour un actif si jeune. Les crash Bitcoin se produisent souvent très vite, parfois même d’un jour à l’autre, mais le prix peut remonter presque aussi rapidement. Les exemples les plus illustres montrent bien à quel point ces mouvements peuvent être inattendus.

 

Le crash Bitcoin de 2013

 

En avril 2013, Bitcoin a connu l’une de ses premières baisses importantes. Le crash Bitcoin de 2013 s’est produit en une nuit quand, en l’espace de 12 petites heures, le roi des actifs crypto a soudain perdu 71 % de sa valeur, passant de 233 $ à 67 $. La raison du crash Bitcoin en cette occasion pourrait être que des acteurs majeurs commençant enfin à reconnaître le mérite de la crypto devise, sa valeur a dépassé les 200 $ avant que le marché ne soit réellement prêt. Une fois l’effervescence retombée, le prix du BTC a fait de même.


Une autre théorie concerne l’interruption de Mt. Gox, qui a créé les conditions idéales pour que Bitcoin perde abruptement une partie de la confiance gagnée.


Plus tard dans cette même année, le prix de du Bitcoin a commencé à remonter pour atteindre 1150 $ à la fin du mois de novembre. Ce succès a débouché sur un nouvel échec lorsque la bulle a éclaté et que sa valeur est retombée une fois encore en décembre pour baisser de moitié. Il a ensuite fallu attendre quatre ans pour repasser la barre des 1000 $.

 

Le crash Bitcoin de 2017

 

Le crash Bitcoin de 2017 est un autre exemple de bulle éclatée. Cette fois-ci, le prix du Bitcoin avait dépassé 1000 $ au mois de juin pour la première fois depuis quatre ans, ce qui a causé une telle ébullition que la valeur du BTC a continué à grimper, atteignant 3000 $. La chute a été brutale et, arrivé au milieu du mois de juillet, Bitcoin avait déjà perdu 36 % de sa valeur éphémère.


Bien que l’intérêt de chacun ait été éveillé plus que jamais auparavant, le hardfork prévu pour le 1er août a fait douter les investisseurs quant au futur de Bitcoin, d’où la baisse de prix. Une fois cet obstacle contourné, cependant, la valeur du token a grimpé en flèche pour atteindre 5000 $ au début du mois de septembre avant d’en perdre à nouveau 37 % au 15 du mois.

 

Le crash Bitcoin de 2018

 

L’événement reconnu comme le crash Bitcoin de 2018 représente en réalité l’un des exemples les plus mémorables d’une crise financière crypto vouée à se produire. Ce crash Bitcoin a suivi ce dont l’histoire se souviendra comme l’année où tous ceux qui pensaient que les cryptomonnaies étaient sans avenir l’ont amèrement regretté. À la fin de l’année 2017, le Bitcoin avait atteint 19 891 $ le token, établissant un record jamais réalisé auparavant. Il n’a pas fallu longtemps pour que, en janvier 2018, le BTC subisse une baisse de 65 % de sa valeur. Puis, au mois de novembre de cette même année, sa chute a atteint 80 % par rapport à l’incroyable sommet de fin 2017.


Définition même de la bulle éclatée, ce moment a mis fin à une croissance qui avait culminé à 2700 %.

 

L’avenir du Bitcoin

 

Bien qu’aucun crash Bitcoin aussi important ne se soit produit depuis, la valeur du token BTC a été sujette à de nombreux hauts et bas ces quelques dernières années. En 2019, Bitcoin a connu une résurgence, montant jusqu’à 10 000 $ au mois de juin, mais la fin de l’année l’a vu perdre près d’un tiers de sa valeur.


En 2020, le Bitcoin a brièvement touché les 10 000 $ pour ensuite s’écrouler à 5000 $ en mars. À ce stade, l’avenir de Bitcoin pourrait sembler très incertain.

 

Y aura-t-il un nouveau crash Bitcoin ?

 

Nous faisons actuellement face à une pandémie mondiale, et notre avenir économique peut sembler plein d’incertitudes. Ce que Bitcoin a su prouver, cependant, c’est son incroyable propension à faire preuve de résilience et à remonter, parfois plus fort que jamais, après une crise.


Y aura-t-il un autre crash Bitcoin ? Probablement, tout comme il y aura sans doute aussi de nouvelles envolées. L’histoire nous a montré que Bitcoin est parvenu à résister à des fluctuations constantes. Le BTC sera sûrement affecté par cette période d’incertitude économique qui pourrait lui donner l’occasion de faire ses preuves en tant que solution financière alternative ou, au contraire, lui faire perdre une partie de sa pertinence.


Bien que le prix du Bitcoin ait chuté de manière inquiétante en mars, au moment où nous rédigeons ces lignes (début mai 2020), il a déjà retrouvé sa valeur de la fin du mois de février. Ceci ne prouve pas que Bitcoin ne portera aucune séquelle du Covid-19, mais son existence même ne devrait pas être remise en cause. 


Un crash Bitcoin est toujours possible et nombre de raisons peuvent y contribuer. D’ici là, ne cédez pas à la tentation des décisions précipitées.