Cela fait maintenant plusieurs années que vous entendez parler du Bitcoin, à la télévision, à la radio, dans les journaux et certaines banques en ligne peuvent même vous en proposer. Omniprésent, le Bitcoin est une monnaie électronique dont tout le monde parle.
 

Mais alors comment ça marche les Bitcoins ?
 

Il n’est pas toujours facile de trouver une définition simple du Bitcoin, dans cet article, nous allons vous expliquer le concept et son fonctionnement concret.
 

Le Bitcoin, une nouvelle monnaie ?

 

Vous connaissez tous le billet de 20 euros que vous avez dans votre portefeuille et avec lequel vous faites vos courses. C’est quelque chose de physique, vous l’avez dans la main et vous le donnez aux commerçants pour effectuer une transaction au quotidien. On appelle cela la monnaie fiduciaire.
 

Mais quand vous n’avez pas de monnaie, vous pouvez payer en carte bancaire avec l’argent qu’il y a sur votre compte, dans ce cas votre transaction devient électronique. On parle alors de monnaie scripturale.
 

Une écriture comptable électronique apparaît sur votre compte en débit et une autre en crédit sur celui du commerçant. Chaque opération est enregistrée sur un ordinateur et la transaction passe par internet à partir du terminal de paiement. Jusqu’ici rien de très compliqué et nous avons l'habitude de ces échanges.
 

La validité de la transaction repose, au quotidien, sur la confiance que les utilisateurs ont dans leur monnaie, l’euro rattaché à la France via le système bancaire.
 

Mais lorsque la transaction est électronique, en réalité, vous faites confiance à une monnaie numérique, c'est-à-dire à internet et à un ordinateur. L'euro n’existe plus vraiment, ce sont de simples données chiffrées virtuelles.
 

Et si au lieu de faire confiance à des données chiffrées représentant l’euro et reliées à la France vous faisiez confiance à d’autres données chiffrées représentant par exemple le dollar et reliées aux États-Unis ? Ou bien encore des données chiffrées représentant une autre monnaie mais qui ne seraient reliées à aucun pays et utilisables dans le monde entier ? C’est sur ce principe qu’est apparue l’utilisation du Bitcoin.
 

Le Bitcoin est une monnaie électronique entièrement décentralisée, c’est-à-dire indépendante d’une autorité centrale monétaire et donc non rattachée à un état.
 

Le Bitcoin est une devise virtuelle ou monnaie numérique, c’est-à-dire un argent entièrement dématérialisé. On parle également de crypto-monnaie ou monnaie cryptographique. Ce sont des actifs virtuels stockés sur un support électronique, en général un ordinateur, permettant à ceux qui les utilisent de réaliser une transaction en ligne sans avoir à recourir à la monnaie physique.
 

C’est une version en ligne de l’argent comme nous avons vu plus haut. Vous pouvez l’utiliser pour acheter des produits et des services.
 

Bien que le principe soit sérieux et fiable, peu de magasins acceptent encore le Bitcoin et certains pays ont même totalement interdit cette monnaie virtuelle par peur d'une déstabilisation économique, c'est dire si le Bitcoin est puissant !

 

L’origine du Bitcoin

 

On prétend que le code source du Bitcoin aurait été inventé le 3 janvier 2009 par un Japonais nommé Satoshi Nakamoto. Puis il s’est avéré que Satoshi Nakamoto n’aurait jamais existé, un groupe de personnes ayant pris ce nom comme pseudonyme. Depuis 2009, beaucoup d’autres personnes se sont revendiquées comme étant l’inventeur du Bitcoin, mais sans jamais en apporter la preuve. Satoshi peut donc être n'importe qui ou n'importe quoi ce qui rend la monnaie à la fois mystérieuse et très spéculative.
 

Le flou quant à son origine et l’impossibilité de déterminer avec précision qui l’aurait inventé porte à croire que cette monnaie virtuelle aurait été créée par des groupes influents de la finance.
 

Mais comme toutes traces de la création de cette monnaie ont disparu, personne ne saura jamais vraiment qui en est à l’origine ce qui devient une formidable opportunité d'investissement pour des acteurs plus ou moins importants.

 

Le fonctionnement du Bitcoin

 

Le Bitcoin est une devise monétaire, chaque Bitcoin est aussi un fichier informatique qui est stocké dans une application appelée « portefeuille numérique » sur un smartphone ou sur un ordinateur.
 

Le fonctionnement du Bitcoin s’appuie sur un logiciel dans lequel les Bitcoins sont créés conformément à un protocole qui rétribue les possesseurs d’ordinateurs qui ont traité ces opérations. Ces personnes mettent à contribution leur puissance de calcul informatique afin de vérifier, de sécuriser et d’inscrire les transactions dans un registre virtuel. Chaque transaction est enregistrée dans une liste publique appelée blockchain. Des ordinateurs puissants sont mis en place et utilisés pour calculer ces transactions, on parle de réseau Bitcoin. 
 

Les propriétaires des ordinateurs qui traitent ces opérations sont appelés « les mineurs ». Les mineurs mettent en place de plus en plus d’ordinateurs avec une puissance de calcul importante juste pour vérifier les transactions et essayer d’obtenir des Bitcoins en récompense, on parle alors de minage de Bitcoin.
 

Lorsque les mineurs de Bitcoin ajoutent un nouveau bloc de transactions à la chaîne de blocs, une partie de leur travail consiste à s’assurer que ces transactions sont exactes. Ils s’assurent en particulier que les Bitcoins ne sont pas dupliqués, ce qu’on appelle « double dépense ». Contrairement aux devises imprimées, lorsque vous avez dépensé 20 euros dans un magasin, le billet est dans les mains du commerçant, donc pas de risque de double dépense. Avec les monnaies numériques, par contre, c’est une autre histoire.
 

Quand quelqu’un fait un achat ou une vente en utilisant des Bitcoins, on appelle ça une « transaction ». Une transaction est un transfert de valeur entre des portefeuilles de Bitcoin qui est inclus dans la chaîne de bloc sur différentes adresses. Les gens peuvent envoyer des Bitcoins (ou une partie de celui-ci) à votre portefeuille numérique, et vous pouvez également envoyer des Bitcoins à d’autres personnes.
 

La chaîne de blocs est un livre public partagé (blockchain) sur lequel repose l’ensemble du réseau Bitcoin. Toutes les transactions confirmées sont incluses dans la chaîne de blocs. Elle permet aux portefeuilles de Bitcoin de calculer leur solde disponible afin de vérifier une nouvelle transaction et de s’assurer qu’elles appartiennent bien au propriétaire. L’intégrité et l’ordre chronologique de la chaîne de blocs sont renforcés par la cryptographie.
 

Les portefeuilles Bitcoin conservent une donnée secrète appelée clé privée (ou seed), qui est utilisée pour signer une transaction, fournissant une preuve mathématique qu’elles proviennent du propriétaire du portefeuille. La signature empêche également que la transaction ne soit modifiée par quiconque une fois qu’elle a été émise. Toutes les transactions sont émises sur le réseau et sont généralement confirmées dans un délai de 10 à 20 minutes.

 

Le minage de Bitcoin

 

Le minage de Bitcoin est un système d’échanges sécurisés qui est utilisé pour confirmer chaque transaction en les incluant dans une chaîne de blocs. Il impose un ordre chronologique dans la chaîne de blocs, protège la neutralité du réseau et permet à différents ordinateurs de s’entendre sur l’état du système.
 

Pour être confirmée, une transaction en Bitcoin doit être emballée dans un bloc qui répond à des règles cryptographiques très strictes qui sont vérifiées par le réseau. Ces règles empêchent de modifier les blocs précédents, car cela invaliderait tous les blocs suivants.
 

Le minage empêche également tout individu d’ajouter facilement de nouveaux blocs consécutivement à la chaîne de blocs. De cette façon, aucun groupe ou individu ne peut contrôler ce qui est inclus dans la chaîne de blocs ou remplacer des parties de la chaîne de blocs.
 

Pour que les mineurs de Bitcoin puissent réellement gagner du Bitcoin en vérifiant les transactions, deux choses doivent se produire. Premièrement, ils doivent vérifier des transactions d’une valeur de un mégaoctet (1 Mo), donc en théorie cela peut être une seule transaction, mais le plus souvent il s’agit de plusieurs milliers, réunies en bloc de transactions.
 

Deuxièmement, afin d’ajouter un bloc de transactions à la chaîne de blocs, les mineurs doivent résoudre un problème complexe de calcul mathématique. Ce qu’ils font en fait, c’est essayer de trouver un nombre hexadécimal de 64 chiffres, appelé « hash », qui est inférieur ou égal au hash cible. En gros, l’ordinateur d’un mineur calcule des hashs à un taux de mégahashs par seconde (MH/s), de gigahashs par seconde (GH/s), ou même de térahashs par seconde (TH/s) selon l’unité, devinant tous les nombres à 64 chiffres possibles jusqu’à ce qu’ils arrivent à une solution. En d’autres termes, c’est un pari.
 

Voici un exemple pour vous aider à comprendre :

Disons que je dis à trois amis que je pense à un nombre entre 1 et 100, j’écris ce nombre sur un morceau de papier et je le cache dans une enveloppe. Mes amis n’ont pas à trouver le nombre exact, ils doivent simplement proposer un nombre inférieur ou égal au nombre auquel je pense. Et il n’y a pas de limite au nombre de propositions qu’ils peuvent faire.

Admettons que je pense au nombre 20, si l’ami A propose 21, il perd parce que 21 est supérieur à 20. Si l’ami B propose 18 et l’ami C propose 16, alors ils sont tous les deux théoriquement arrivés à des réponses viables, parce que 18 et 16 sont inférieurs à 20.

Maintenant, imaginez que je ne demande pas seulement à trois amis, mais à des millions, et que je ne pense pas à un nombre entre 1 et 100, mais à un nombre hexadécimal de 64 chiffres. Vous voyez maintenant qu’il va être extrêmement difficile de deviner la bonne réponse.


Autrement dit, plus il y a d'ordinateurs qui se font concurrence pour trouver une solution, plus le problème devient difficile. Le contraire est également vrai. Si l’on retire la puissance de calcul du réseau, la difficulté du protocole s’ajuste à la baisse pour faciliter l’exploitation minière.

 

Pourquoi utiliser le Bitcoin ?

 

Vous pouvez acheter des Bitcoins en utilisant de l’argent « réel », vendre des choses et laisser les gens vous payer avec des Bitcoins. Le Bitcoin est également considéré comme un point d'entré sur le marché des crypto-monnaies et la plupart des échange d'autres crypto-actifs s'effectuent à base de Bitcoins.
 

Beaucoup de personnes utilisent le Bitcoin, car ils aiment le fait que le réseau Bitcoin n’est pas contrôlé par les gouvernements ou les banques.
 

Les gens peuvent également dépenser leurs Bitcoins de manière assez anonyme. Bien que toutes les transactions soient enregistrées avec des adresses, personne ne sait réellement quel numéro de compte était le vôtre à moins que vous ne le dévoiliez.
 

L’utilisation du Bitcoin comme moyen de paiement s’est beaucoup répandue ces cinq dernières années. Il existe beaucoup d’autres monnaies virtuelles, mais le Bitcoin est la plus importante monnaie cryptographique décentralisée, avec une capitalisation supérieure à 200 milliards de dollars. L’unité de compte de Bitcoin (BTC) est le satoshi. A termes, 21 millions d’unités Bitcoin seront en circulation. La communauté Bitcoin très importante offre une forme d’auto-régulation qui fonctionne en autonomie des systèmes et des contrôles traditionnels souvent réalisés par les banques.

 

Le Bitcoin est-il sécurisé ?

 

Chaque transaction est enregistrée publiquement, il est donc très difficile de copier des Bitcoins, d’en fabriquer de faux ou de dépenser ceux que vous ne possédez pas.
 

La valeur des Bitcoins a beaucoup augmenté depuis sa création en 2009 et les investissements sont nombreux.
 

Comme pour tout investissement votre intuition doit être votre guide ainsi qu’une maîtrise plus importante du fonctionnement de cette monnaie virtuelle très prometteuse. Les plateformes d'échanges comme bitit.io sont à votre disposition pour investir facilement et rapidement dans le Bitcoin et rejoindre la communauté très facilement.