Pouvoir veiller à la sécurité des crypto-monnaies en votre possession constitue l’un des points les plus importants à prendre en compte avant de se lancer dans des investissements. Au-delà de la particularité que possèdent les crypto-actifs d’être entièrement dématérialisés, il demeure impossible (et d’ailleurs sans doute pas souhaitable) de conserver ses tokens sur un compte en banque. Le rôle premier d’un Ethereum wallet ou de tout autre portefeuille crypto est donc de stocker vos actifs en toute sécurité.
 

Les crypto-devises étant encore peu employées pour effectuer des paiements, leur intérêt principal réside dans l’éventualité de voir leur cours augmenter de manière significative (comme ce fut par exemple le cas pour Bitcoin). Pour les véritables traders, il s’agit plutôt de procéder à des transactions très régulières au fur et à mesure de l’évolution des cours des divers actifs. Ces utilisateurs plus avancés devront alors disposer d’une solution de stockage de leurs tokens leur permettant un accès rapide et une compatibilité optimale avec leurs plateformes de prédilection.
 

Mais avant de s’interroger sur le meilleur Ethereum wallet à adopter, un rappel s’impose concernant cette crypto-monnaie qui se place au deuxième rang du market cap, juste derrière le Bitcoin.

 

L’Ethereum, qu’est-ce que c’est ?

 

Avant d’être une devise, l’Ethereum est une plateforme grâce à laquelle les développeurs peuvent créer et déployer, selon la technologie Blockchain, des applications décentralisées. Contrairement au système Bitcoin qui a pour but de permettre le transfert d’une crypto-monnaie, Ethereum invite les développeurs à utiliser une Blockchain existante comme une base pour concevoir diverses applications. Différents langages informatiques sont exploités au sein de l’EVM (Ethereum Virtual Machine) et les opérations sont gérées par des smart contracts. Chaque fois qu’un smart contract est exécuté ou qu’une transaction est validée, le système calcule le montant des frais associés en fonction du gas. La création de blocks selon ces conditions génère un jeton de cryptage nommé Ether (ETH) qui représente en fait la véritable monnaie du réseau Ethereum. Acheter des Ethereum revient donc plus précisément à acheter des Ether, même si les deux termes sont fréquemment substitués l’un à l’autre.

 

Pourquoi utiliser un portefeuille Ethereum

 

Pour stocker de l’Ethereum, un portefeuille à part entière est nécessaire au même titre que lorsque l’on souhaite stocker du Bitcoin. Il est particulièrement important de noter que tous les portefeuilles (par exemple certains wallets Bitcoin) ne peuvent pas servir d’Ethereum wallet. Si certains supportent de multiples devises, d’autres sont entièrement dédiés à un crypto-actif en particulier, et Ethereum dispose ainsi de ses propres solutions.
 

Cependant, tous partagent des points communs au niveau, notamment, de leur mode de fonctionnement. Tout comme les autres, les wallets Ethereum possèdent des adresses publiques qui correspondent à des identifiants servant de référence lorsque vous souhaitez transférer des actifs vers votre portefeuille. Ces adresses sont l’équivalent du RIB associé à un compte en banque. Les wallets présentent également tous une clé privée qui ne doit être connue que du possesseur du portefeuille en question. Seule une personne disposant de la clef privée peut accéder au contenu du wallet.
 

C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’opter pour une solution de stockage de vos Ethereum grâce à laquelle votre clé privée ne risquera pas d’être découverte, notamment par un hackeur.

 

Les wallets de bureau ou « Desktop »

 

Le portefeuille logiciel, ou Ethereum wallet de bureau, est un compromis que de nombreux utilisateurs considèrent comme idéal. Nous verrons ainsi que les autres solutions plus tranchées sont assorties de particularités qui peuvent ne pas convenir à certains.
 

Le Desktop wallet, quant à lui, offre une interface logicielle permettant de stocker de l’Ether sur un ordinateur auquel seul le possesseur du portefeuille a accès. En principe, la clé privée stockée sur un ordinateur personnel bénéficie d’un niveau de sécurité satisfaisant puisqu’elle n’est pas conservée en ligne. Des problèmes peuvent en revanche se poser dès lors que la machine en question est exposée à des menaces de type malware ou virus, auxquelles toute connexion à Internet peut ouvrir la porte.
 

Si vous choisissez ce type de stockage, la meilleure manière de vous assurer que vos coins sont en sûreté est de dédier un ordinateur à leur stockage. Vous ne vous servirez donc jamais de celui-ci pour naviguer sur le web ou pour télécharger quoi que ce soit.


Enfin, il est primordial de conserver votre clé privée dans un endroit sûr, à l’abri des regards et là où vous ne risquerez pas de l’égarer, il est évident que stocker votre clef privée sur un document texte sur votre bureau représente un risque important de perte de vos fonds !

 

Mist

 

Il s’agit de l’Ethereum wallet officiel du système. Il requiert l’installation de tous les nœuds du réseau. Grâce à cette solution, vous devenez vous-même un nœud du réseau et vous pouvez ainsi participer activement au fonctionnement de sa Blockchain. En contrepartie, Mist nécessite davantage d’espace disponible qu’un simple wallet. Le client officiel d’Ethereum est actuellement toujours au stade Beta, et réclame donc de ses utilisateurs qu’ils se tiennent au fait des mises à jour recommandées et des éventuels bugs. Cependant, Mist est considéré comme un système de stockage efficace et sécurisée pour vos Ether. À vous de décider si cela justifie de lui dédier autant de place sur votre disque dur.

 

Exodus

 

Le desktop wallet Exodus n’est pas uniquement un Ethereum wallet. Il permet, au contraire, de stocker la plupart des crypto-monnaies les plus largement représentées. Le système offre même une interface utilisateur grâce à laquelle vous pourrez visualiser le pourcentage de différents actifs en votre possession sous la forme d’un graphique circulaire. Ce logiciel wallet est ainsi très intuitif et convient parfaitement aux personnes moins expérimentées. Entièrement gratuit, le wallet Exodus, contrairement à la plupart des autres portefeuilles desktop, propose une solution de récupération de votre clé privée en cas de perte si vous choisissez d’indiquer votre adresse email. Pour ceux qui préfèrent éviter le moindre risque, il ne s’agit heureusement pas d’une obligation.

 

Jaxx

 

Autre portefeuille multidevise, Jaxx possède, lui aussi, une interface très bien pensée et sécurisée de manière adéquate. Avec près de 60 crypto-monnaies supportées à ce jour et de nouveaux ajouts réguliers, Jaxx est particulièrement plébiscité parce qu’il est également disponible sous la forme d’une application mobile. Grâce au système ShapeShift, il est possible de procéder à des transactions de manière simplifiée directement depuis son interface. Jaxx bénéficie en outre d’une importante communauté de développeurs et prévoit même la mise en place d’un wallet physique.

 

Les wallets mobiles

 

L’avantage principal des wallets mobiles est de combiner la portabilité des portefeuilles physiques et un moyen d’accéder à vos coins sans devoir vous connecter à une machine. Lorsque les règlements en crypto-monnaie se démocratiseront, de telles solutions seront particulièrement avantageuses. En revanche, il faut garder à l’esprit que vos actifs ne seront pas plus en sécurité que n’importe quel autre élément stocké sur votre téléphone. Si l’accès est facilité pour l’utilisateur, il l’est malheureusement aussi pour les personnes mal intentionnées. Mieux vaut donc ne pas y recourir pour stocker de grandes quantités de tokens.


Un Ethereum wallet mobile pourra vous être très utile pour gérer l’envoi et la réception d’Ether et pour une interaction simplifiée avec certaines applications décentralisées.

 

Dexwallet

 

Ce wallet iOS invite ses utilisateurs à réellement se lancer dans la finance décentralisée, se revendiquant comme « le système financier ouvert du futur ». L’un des avantages principaux de Dexwallet est sa connexion avec les plateformes de finance décentralisée grâce à laquelle il est possible de véritablement « faire vivre » ses investissements. Cette option est donc intéressante pour ceux qui souhaitent se servir de leurs actifs, plutôt que de se borner à les stocker.

 

Argent

 

Argent est disponible en tant que wallet Android et iOS et mise sur la simplicité d’utilisation. Ce portefeuille tire profit du protocole Ethereum tout en le mettant à la portée de ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans des calculs compliqués ou risquer de commettre quelque erreur en entrant une clé de sécurité. À nouveau, c’est un wallet destiné aux utilisateurs qui se « servent » de leurs tokens.

 

Bread

 

Bread est un wallet disponible sur Android et iOS qui se distingue par le fait qu’il ne nécessite pas de créer le moindre compte. Cette application entièrement décentralisée est directement connectée à la Blockchain et sécurise vos actifs en générant une clé papier de 12 mots que vous devrez noter avec précision. Vous pourrez ainsi récupérer l’accès à vos données en cas de perte ou de vol de votre appareil.

 

Les wallets Web et extensions

 

Ces wallets en ligne (également appelés Hot Wallets) peuvent être proposés soit par des acteurs open source indépendants, soit par les plateformes de trading. Les premiers sont accessibles via un navigateur Internet, tandis que les seconds correspondent aux portefeuilles par défaut sur lesquels vos actifs sont stockés pour précéder à une transaction ou pour recevoir des devises.


Ces Ethereum wallets ne sont, de manière générale, pas considérés comme suffisamment sécurisés, pour la simple raison que les clés sont stockées en ligne. Ils peuvent, en revanche, s’avérer très commodes pour les utilisateurs qui souhaitent procéder à des transactions ou à des échanges via le web. Il existe aussi des wallets hybrides offrant un accès en ligne mais proposant une solution de stockage offline des clés privées.

 

MyEtherWallet

 

Entièrement gratuit, cet Ethereum wallet open-source est particulièrement complet. Grâce à lui, les utilisateurs peuvent envoyer, recevoir et stocker tous les tokens associés au réseau Ethereum, mais aussi interagir avec sa Blockchain. MyEtherWallet fait partie de ceux qui ne stockent pas les clés des usagers.

 

Coinbase

 

L’exchange Coinbase est un exemple de plateforme proposant un portefeuille en ligne, mais il se distingue par le système de « coffre-fort » qu’il met à la disposition de ses usagers. Notez tout de même qu’en faisant confiance à un exchange, vous lui octroyez un contrôle total sur vos clés.

 

Les wallets Hardware ou « cold wallets »

 

Pour ceux qui souhaitent avant tout stocker de l’Ethereum en toute sécurité (et potentiellement en grande quantité), les wallets physiques n’ont pas leur pareil.


Les hardware wallets s’apparentent à des clés USB sur lesquelles vos actifs sont conservés hors ligne et sous votre entière responsabilité. Les clés sont, elles aussi, sauvegardées sur l’appareil.


En revanche, ces portefeuilles demeurent parfois moins pratiques que les solutions connectées pour trader.

 

Ledger Nano S

 

Ce support de stockage est très apprécié en raison de son excellent niveau de sécurité et de sa simplicité d’utilisation. Muni d’un écran OLED, il indique les informations relatives aux transactions en cours et exige qu’un bouton physique soit actionné pour les valider. Ce modèle est absolument impiratable.

 

Trezor

 

Le premier wallet physique jamais sorti a continué de s’améliorer au fil des années et supporte désormais plusieurs crypto-monnaies, dont Ethereum. Tout comme le Ledger, il exige que les transactions soient validées via l’appareil lui-même et empêche ainsi toute tentative de piratage.

 

KeepKey

 

La solution proposée par KeepKey permet de procéder à des échanges de crypto-monnaie directement sur l’appareil grâce à l’intégration de la plateforme ShapeShift. Pouvoir trader depuis un tel outil est un avantage indéniable pour remédier au seul inconvénient que les wallets physiques semblent présenter.